Meet Kama Tamega

Lady noire | Kama | Dreadyy lockseuse

Dans la rue ou sur le tapis rouge, les imprimés pagne sont La tendance mode du moment. En look total ou partiel, ils rajoutent à nos tenues une touche ethnique, reflet de notre identité profonde.  Kama Tamega  et sa marque Dreadyy Lockseuse habillent les femmes d’une touche d’Afrique. Aujourd’hui, elle nous parle d’elle et de son parcours. 

Je suis Kama Tamega, j’ai 28 ans et je suis maman de 3 enfants.
J’ai démarré ma carrière dans l’univers des Locks, j’étais ce qu’on appelle communément une lockticienne : je réalisais des démarrages de locks, des reprises de locks, des coiffures à la laine, j’offrais mes services pour leur entretien etc. Ensuite, j’ai souhaité développer mon activité, c’est pourquoi j’ai lancé un site de commerce en ligne où je revendais différents articles.
Au départ je n’étais qu’une simple revendeuse, ensuite il m’est venu l’idée de créer mes propres accessoires de cheveux depuis chez moi. Le bonnet nuit en satin a été mon premier grand succès, j’ai écoulé des tonnes de bonnets sur une période très réduite. Fière de ce succès, j’ai commencé à démarcher les boutiques pour leur vendre mes produits en gros et ça a marché. J’ai rajouté pas mal d’accessoires à la gamme, comme le beauty P, le candy scarf.
Avec l’accroissement de l’activité, mon mari et moi avons décidé d’ouvrir une boutique. Depuis décembre dernier nous avons notre showroom.

De Lockticienne à reine du textile 

Déjà enfant, j’étais passionnée de mode et de coiffure. Au lycée, je coiffais mes copines de classe, tout le monde venait me voir. Je le faisais pour gagner des sous, pour m’acheter des vêtements au marché de Clignancourt car je suis issue d’une famille nombreuse.
Ces vêtements je les customisais par la suite! A l’époque, il y avait par exemple la mode des mini shorts, je prenais des pantalons, je les découpais et les ornais d’épingles. Cela avait l’art d’agacer ma mère [rire].

Pourquoi j’ai choisi de travailler le Wax

J’ai voulu travailler le Wax car quand j’étais plus jeune, ma mère me demandait « Pourquoi tu ne mets pas de tissu africain ? Pourquoi tu t’habilles comme les voisins ? ». Je lui rétorquais « mais maman je ne vais pas mettre le boubou, si je trouve des boutiques où ils font des tenues tendances dans nos tissus à nous, bien-sûr que je les mettrai mais je ne porte pas de Wax car ce n’est pas tendance et il fait froid 😊
J’étais vraiment complexée par ce tissu.  S’il arrivait que je porte du wax et qu’on m’envoie faire des courses, je me changeais avant d’y aller. Ce n’est qu’en grandissant que ceci a changé. Je me suis dit « il n’y a pas plus beau que les tissus de chez nous. Pourquoi ne pas faire des coupes tendances ? Des coupes à la mode revisitées façon wax ».

L’évolution du wax aujourd’hui 

On a fait un grand pas en avant. Les Antillaises portent le Wax, les maghrébines et les Européennes aussi. C’est une affirmation de la beauté africaine, on porte le wax tout le temps, en hiver comme en été. Fini le noir [Rire]. C’est un nouveau challenge mais il est réussi même les hommes viennent à ma boutique. Un peu de gaieté !

Les figures inspirantes dans ma vie : 

Ma mère a été une figure inspirante pour moi, Oh que oui ! [Rire]. Elle était assez dure par moment. Elle me disait « Tu es une bonne à rien, va chercher du travail » [Rire] et je pense que si elle m’avait caressée dans le sens du poil, je ne serai pas là aujourd’hui. Ce sont ses coups de pied qui m’ont boostée.

Mon mari aussi, m’a vraiment soutenue. Il m’a poussée. Ma force je la tire de son soutien. Nous sommes deux. Seule cela aurait été un peu plus compliqué. C’est pas évident de concilier vie professionnelle et vie de famille. Mais il faut s’accrocher car c’est juste un moment.

Une citation qui me rebooste 

« Ce qui ne te tue pas te rend plus forte » C’est une citation qui m’aide dans les moments difficiles, qui m’aide à affronter mes détracteurs, qui m’aide à ne pas me morfondre, je me nourris de la méchanceté des détracteurs pour avancer. By the way merci à eux 😉

You may also like

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.