#GreatMe – Meet Isidore, la fée du vintage chic revisité avec du Wax

Enfant, je rêvais d’être archéologue. Creuser, fouiller, découvrir, c’était mon kiff! Pour moi, c’était l’aventure, aller vers l’inconnu. Meet Isidore de Mbote Group

Je suis née à Pointe Noire au Congo. Ma famille a déménagé en France quand j’avais 8 ans. Ayant grandi dans un foyer congolais en France, j’ai été bercée de multiples influences.

« Il ne faut pas se renier soi-même »

S’il y a une valeur forte que m’ont inculquée mes parents, c’est l’amour de soi, être fière de ses origines, de son grain de peau, de ses cheveux. Longtemps, je n’ai pas assumé certains traits de ma négritude. Je me défrisais les cheveux, je voulais les avoir lisses et ce n’est que longtemps après que j’ai mis fin à tout ceci et que j’ai commencé à embrasser ma personne. Il ne faut pas se renier soi-même. C’est une valeur que je veux passer à ma fille, métisse.

« Le Wax et le Vintage, deux passions »

De mon enfance, je retiens aussi mon amour pour le Wax. C’est un tissu que j’ai toujours trouvé très beau. Je voyais mes tantes en Afrique et ma mère ici le porter. Ma grand-mère maternelle, par exemple, avait un tissu pagne qui s’appelait « Oeil de Ma rival ». Elle le mettait tout le temps. J’ai toujours été fascinée par ça.

Etant une petite archéologue dans l’âme, j’étais aussi fascinée par les meubles anciens et le vintage. Bien plus part, j’ai souhaité allier ces deux passions, Wax et Vintage. C’est la raison pour laquelle j’ai lancé Mbote, une marque de meubles vintage chic revisités avec du Wax.

#GreatMe - Isidore de Mbote Group
Isidore, La fée du vintage chic revisité lors d’un Shooting à Paris

« Mbote » veut dire Bonjour en Lingala. A travers mes collections, j’essaie de faire découvrir mon pays, sa culture, son folklore.

Pour ma première collection, une nuit à Kinshasa, toutes les pièces portaient le nom d’un quartier à Kinshasa. Je me rappelle par exemple qu’on avait retravaillé des chaises bistro, qu’on avait appelé « Matongé », quartier festif de Kinshasa. Je voulais que les gens se disent qu’il y a autre chose en Afrique, il n’y a pas que les guerres, la misère. Il y a aussi des endroits géniaux en Afrique. Les gens sont heureux malgré la pauvreté.

A travers ma marque, j’aimerais aussi que les gens apprécient la dimension multiculturelle. Il y a du Wax, qui pour moi fait partie de la culture africaine. Le Vintage – un meuble unique qui allie Afrique, Europe. Tout est fait en France. Le Wax je l’achète à Chateau rouge, les meubles dans des Brocantes et je travaille avec des artisans passionnés basés en France.

Si j’ai un conseil à donner aux jeunes entrepreneurs, c’est le suivant: Croyez en vos projets! Quand je me suis lancée, personne n’y croyait! Ma famille pensait que c’était un très grand risque de quitter un travail bien payé pour se lancer seule. Les artisans que j’approchais me disaient que le Wax n’était pas vendeur, que ce tissu ne parlera pas aux gens. Je n’ai pas baissé les bras, j’ai continué et j’ai trouvé un couple d’artisans basé dans la région de Tours (Souvigné). La femme (Aline) passionnée de buffet Mado et l’homme (Thomas) étant tapissier garnisseur la collaboration fut une évidence. Depuis c’est une belle aventure.

Le plus compliqué dans cette aventure aura été de négocier une rupture conventionnelle avec mon entreprise pour partir et conserver mes droits. Il fallait que je vive après mon départ.

Sur ce projet, j’ai investi mes fonds propres. Mais j’y croyais. Là je travaille avec mes économies (5 ans d’économies). Aujourd’hui je mène mon petit bout de chemin avec ma petite équipe.
Vous pouvez retrouver mes créas en ligne : sur le site de la marque, Afrikea et Jeanne Concept Store, et dans un concept store près Bordeaux jusqu’en Décembre 2018.

Parcours

Isidore est une franco-congolaise diplômée d’une école de commerce. Après avoir bossé 3 ans dans l’évènementiel, elle est aujourd’hui à son compte. Vous pouvez retrouver Isidore ici

Crédit photo – Bidard Charles pour @africaglamstory

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.